Serge MARZIN

Expose à Lesneven (Chapelle de Saint-Maudez).

Transposer la passion du Christ en « Passio végétalis ».
Magnifier l'arbre au plus près de son surgissement. Le creusement de l'espace par l'empreinte, que seul le signe biffé révèle à la fois. Rejoindre la forme au plus près de son mouvement, car toute forme est pensée, toute pensée est forme. Révéler cette infinie présence au silence dans l'abandon de sa lumière.
J'offre au regardeur l'accord de deux notes « Lumière et Silence »

Il n'y a aucun article dans cette catégorie. Si des sous-catégories sont affichées sur cette page, elles peuvent contenir des articles.